Trois bonnes raisons de ne pas acheter le dernier iPad mini

Fidèle à son habitude, Apple a dévoilé en grande pompe il y a quelques jours les dernières versions des ses produits phares : l’iMac, le Mac Mini, et surtout l’iPad. C’est ce dernier qui nous intéresse plus particulièrement aujourd’hui.

Apple Fall 2014 launch

Attention, il y a un piège.

Philip* Schiller (vice président du marketing Apple) a présenté les deux nouvelles moutures venant enrichir la  gamme de la tablette iconique, désormais déclinée sous 5 versions (sans compter les différentes options) : deux pour l’iPad Air, le grand modèle, et trois pour l’iPad Mini.

C’est là que le bât blesse : l’iPad Mini 3 est identique en tous points à son prédécesseur, l’iPad Mini 2 (également connu sous le nom d’iPad Mini Retina), au gramme près, et à tous les composants prés, du processeur au module WiFi en passant par la caméra – à trois exceptions près :

  • un capteur d’empreinte digitale (appelé Touch ID)
  • une finition couleur or
  • le tarif

Même si Apple tente de développer l’utilisation de l’identification digitale, notamment via Apple Pay, et en l’ouvrant aux applications tierces, le Touch ID a encore une utilité plus que limitée. Quand à la finition or, nous vous laisserons la discretion de juger de sa pertinence.

Pour conclure, à moins d’avoir un attrait particulier pour la couleur or, il est assez peu probable que vous ayez besoin de payer de 100 à 200 euros supplémentaires pour acquérir un iPad Mini 3 plutôt qu’un 2.

C’est d’ailleurs probablement le seul réel intérêt de ce rafraichissement de gamme : les prix du 2 ont baissé.

* oui, nous l’appelons par son prénom complet. C’est ca aussi l’indépendance médiatique. Prochain article sur William Gates.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>